Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allez on y va !!! (tour du monde)

Allez on y va !!! (tour du monde)

Les aventures de deux amis faisant le tour du monde

Mexico (partie 2)

Voilà quelque jours que nous sommes dans la capitale Mexicaine et malgré la frénésie et le bruit quasi constant nous nous y sentons bien et nous nous régalons de découvrir cette ville magnifique. Nous vous invitons à nous suivre dans une ballade dans cet extraordinaire Mexico !

Photos diverses de Mexico
Photos diverses de Mexico
Photos diverses de Mexico
Photos diverses de Mexico
Photos diverses de Mexico
Photos diverses de Mexico
Photos diverses de Mexico
Photos diverses de Mexico
Photos diverses de Mexico
Photos diverses de Mexico
Photos diverses de Mexico
Photos diverses de Mexico
Photos diverses de Mexico
Photos diverses de Mexico

Photos diverses de Mexico

Salle de concert et centre artistique, ce magnifique palais abrite dans ses niveaux supérieurs d’immenses fresques réalisées par des artistes mexi- cains de renommée mondiale. Le chantier de cet édifice emblématique débuta en 1905 sous la direction de l’architecte italien Adamo Boari
Salle de concert et centre artistique, ce magnifique palais abrite dans ses niveaux supérieurs d’immenses fresques réalisées par des artistes mexi- cains de renommée mondiale. Le chantier de cet édifice emblématique débuta en 1905 sous la direction de l’architecte italien Adamo Boari
Salle de concert et centre artistique, ce magnifique palais abrite dans ses niveaux supérieurs d’immenses fresques réalisées par des artistes mexi- cains de renommée mondiale. Le chantier de cet édifice emblématique débuta en 1905 sous la direction de l’architecte italien Adamo Boari

Salle de concert et centre artistique, ce magnifique palais abrite dans ses niveaux supérieurs d’immenses fresques réalisées par des artistes mexi- cains de renommée mondiale. Le chantier de cet édifice emblématique débuta en 1905 sous la direction de l’architecte italien Adamo Boari

Catedral Metropolitana: Emblématique de Mexico, c’est un édifice monumental de 109 m de long sur 59 m de large et 65 m de haut. Commencée en 1573, sa construction se poursuivit durant toute la période coloniale.
Catedral Metropolitana: Emblématique de Mexico, c’est un édifice monumental de 109 m de long sur 59 m de large et 65 m de haut. Commencée en 1573, sa construction se poursuivit durant toute la période coloniale.
Catedral Metropolitana: Emblématique de Mexico, c’est un édifice monumental de 109 m de long sur 59 m de large et 65 m de haut. Commencée en 1573, sa construction se poursuivit durant toute la période coloniale.

Catedral Metropolitana: Emblématique de Mexico, c’est un édifice monumental de 109 m de long sur 59 m de large et 65 m de haut. Commencée en 1573, sa construction se poursuivit durant toute la période coloniale.

Palacio nacional: On peut admirer à l’intérieur de ce somptueux palais colonial des fresques réalisées par Diego Rivera entre 1929 et 1951 sur le thème de l’histoire de la civilisation mexicaine, de l’arrivée de Quetzalcóatl (le dieu-serpent à plumes aztèque) jusqu’à la période postrévolutionnaire. Les neuf fresques qui couvrent les murs nord et est du 1er étage au-dessus du patio évoquent la vie avant la conquête espagnole.  Le Palacio Nacional est également le siège de la Présidence et du Trésor fédéral.
Palacio nacional: On peut admirer à l’intérieur de ce somptueux palais colonial des fresques réalisées par Diego Rivera entre 1929 et 1951 sur le thème de l’histoire de la civilisation mexicaine, de l’arrivée de Quetzalcóatl (le dieu-serpent à plumes aztèque) jusqu’à la période postrévolutionnaire. Les neuf fresques qui couvrent les murs nord et est du 1er étage au-dessus du patio évoquent la vie avant la conquête espagnole.  Le Palacio Nacional est également le siège de la Présidence et du Trésor fédéral.
Palacio nacional: On peut admirer à l’intérieur de ce somptueux palais colonial des fresques réalisées par Diego Rivera entre 1929 et 1951 sur le thème de l’histoire de la civilisation mexicaine, de l’arrivée de Quetzalcóatl (le dieu-serpent à plumes aztèque) jusqu’à la période postrévolutionnaire. Les neuf fresques qui couvrent les murs nord et est du 1er étage au-dessus du patio évoquent la vie avant la conquête espagnole.  Le Palacio Nacional est également le siège de la Présidence et du Trésor fédéral.
Palacio nacional: On peut admirer à l’intérieur de ce somptueux palais colonial des fresques réalisées par Diego Rivera entre 1929 et 1951 sur le thème de l’histoire de la civilisation mexicaine, de l’arrivée de Quetzalcóatl (le dieu-serpent à plumes aztèque) jusqu’à la période postrévolutionnaire. Les neuf fresques qui couvrent les murs nord et est du 1er étage au-dessus du patio évoquent la vie avant la conquête espagnole.  Le Palacio Nacional est également le siège de la Présidence et du Trésor fédéral.
Palacio nacional: On peut admirer à l’intérieur de ce somptueux palais colonial des fresques réalisées par Diego Rivera entre 1929 et 1951 sur le thème de l’histoire de la civilisation mexicaine, de l’arrivée de Quetzalcóatl (le dieu-serpent à plumes aztèque) jusqu’à la période postrévolutionnaire. Les neuf fresques qui couvrent les murs nord et est du 1er étage au-dessus du patio évoquent la vie avant la conquête espagnole.  Le Palacio Nacional est également le siège de la Présidence et du Trésor fédéral.
Palacio nacional: On peut admirer à l’intérieur de ce somptueux palais colonial des fresques réalisées par Diego Rivera entre 1929 et 1951 sur le thème de l’histoire de la civilisation mexicaine, de l’arrivée de Quetzalcóatl (le dieu-serpent à plumes aztèque) jusqu’à la période postrévolutionnaire. Les neuf fresques qui couvrent les murs nord et est du 1er étage au-dessus du patio évoquent la vie avant la conquête espagnole.  Le Palacio Nacional est également le siège de la Présidence et du Trésor fédéral.
Palacio nacional: On peut admirer à l’intérieur de ce somptueux palais colonial des fresques réalisées par Diego Rivera entre 1929 et 1951 sur le thème de l’histoire de la civilisation mexicaine, de l’arrivée de Quetzalcóatl (le dieu-serpent à plumes aztèque) jusqu’à la période postrévolutionnaire. Les neuf fresques qui couvrent les murs nord et est du 1er étage au-dessus du patio évoquent la vie avant la conquête espagnole.  Le Palacio Nacional est également le siège de la Présidence et du Trésor fédéral.
Palacio nacional: On peut admirer à l’intérieur de ce somptueux palais colonial des fresques réalisées par Diego Rivera entre 1929 et 1951 sur le thème de l’histoire de la civilisation mexicaine, de l’arrivée de Quetzalcóatl (le dieu-serpent à plumes aztèque) jusqu’à la période postrévolutionnaire. Les neuf fresques qui couvrent les murs nord et est du 1er étage au-dessus du patio évoquent la vie avant la conquête espagnole.  Le Palacio Nacional est également le siège de la Présidence et du Trésor fédéral.
Palacio nacional: On peut admirer à l’intérieur de ce somptueux palais colonial des fresques réalisées par Diego Rivera entre 1929 et 1951 sur le thème de l’histoire de la civilisation mexicaine, de l’arrivée de Quetzalcóatl (le dieu-serpent à plumes aztèque) jusqu’à la période postrévolutionnaire. Les neuf fresques qui couvrent les murs nord et est du 1er étage au-dessus du patio évoquent la vie avant la conquête espagnole.  Le Palacio Nacional est également le siège de la Présidence et du Trésor fédéral.

Palacio nacional: On peut admirer à l’intérieur de ce somptueux palais colonial des fresques réalisées par Diego Rivera entre 1929 et 1951 sur le thème de l’histoire de la civilisation mexicaine, de l’arrivée de Quetzalcóatl (le dieu-serpent à plumes aztèque) jusqu’à la période postrévolutionnaire. Les neuf fresques qui couvrent les murs nord et est du 1er étage au-dessus du patio évoquent la vie avant la conquête espagnole. Le Palacio Nacional est également le siège de la Présidence et du Trésor fédéral.

Basilique de la vierge de Guadalupe, second pèlerinage catholique dans le monde juste après le vatican. Des millions de sud américains chaque années viennent voir l'image de Marie qui aurait apparu miraculeusement au XVI eme siècle sur l'habit d'un mexicain après l'avoir vue sur la colline de Tapeyras où est maintenant érigée la basilique et différents édifices religieux commémorant cet évènement. La vierge de Guadalupe tient une importance primordiale au Mexique à tel point qu'elle en est officiellement un emblème national.
Basilique de la vierge de Guadalupe, second pèlerinage catholique dans le monde juste après le vatican. Des millions de sud américains chaque années viennent voir l'image de Marie qui aurait apparu miraculeusement au XVI eme siècle sur l'habit d'un mexicain après l'avoir vue sur la colline de Tapeyras où est maintenant érigée la basilique et différents édifices religieux commémorant cet évènement. La vierge de Guadalupe tient une importance primordiale au Mexique à tel point qu'elle en est officiellement un emblème national.
Basilique de la vierge de Guadalupe, second pèlerinage catholique dans le monde juste après le vatican. Des millions de sud américains chaque années viennent voir l'image de Marie qui aurait apparu miraculeusement au XVI eme siècle sur l'habit d'un mexicain après l'avoir vue sur la colline de Tapeyras où est maintenant érigée la basilique et différents édifices religieux commémorant cet évènement. La vierge de Guadalupe tient une importance primordiale au Mexique à tel point qu'elle en est officiellement un emblème national.
Basilique de la vierge de Guadalupe, second pèlerinage catholique dans le monde juste après le vatican. Des millions de sud américains chaque années viennent voir l'image de Marie qui aurait apparu miraculeusement au XVI eme siècle sur l'habit d'un mexicain après l'avoir vue sur la colline de Tapeyras où est maintenant érigée la basilique et différents édifices religieux commémorant cet évènement. La vierge de Guadalupe tient une importance primordiale au Mexique à tel point qu'elle en est officiellement un emblème national.
Basilique de la vierge de Guadalupe, second pèlerinage catholique dans le monde juste après le vatican. Des millions de sud américains chaque années viennent voir l'image de Marie qui aurait apparu miraculeusement au XVI eme siècle sur l'habit d'un mexicain après l'avoir vue sur la colline de Tapeyras où est maintenant érigée la basilique et différents édifices religieux commémorant cet évènement. La vierge de Guadalupe tient une importance primordiale au Mexique à tel point qu'elle en est officiellement un emblème national.

Basilique de la vierge de Guadalupe, second pèlerinage catholique dans le monde juste après le vatican. Des millions de sud américains chaque années viennent voir l'image de Marie qui aurait apparu miraculeusement au XVI eme siècle sur l'habit d'un mexicain après l'avoir vue sur la colline de Tapeyras où est maintenant érigée la basilique et différents édifices religieux commémorant cet évènement. La vierge de Guadalupe tient une importance primordiale au Mexique à tel point qu'elle en est officiellement un emblème national.

La tour Latino América
La tour Latino América

La tour Latino América

Vue du métro de Mexico

Vue du métro de Mexico

La maison bleu de Frida Kahlo superbe maison familiale où naquit l'artiste et y termina même sa vie. Elle partagea cette demeure avec Diego Rivera et Leon Trotsky y séjourna. Dommage que notre visite fut un peu gâché par un prix prohibitif (plus de trois fois plus cher qu'un musée payant à Mexico) surtout que nous sommes venu spécialement un dimanche sur le conseil d'un célèbre guide 2015 car soit disant gratuit ce jour là. Si le lieux est agréable et intéressant d'autre dans cette ville le sont tout autant pour beaucoup moins cher comme le musée Dolores Olmedo qui suit
La maison bleu de Frida Kahlo superbe maison familiale où naquit l'artiste et y termina même sa vie. Elle partagea cette demeure avec Diego Rivera et Leon Trotsky y séjourna. Dommage que notre visite fut un peu gâché par un prix prohibitif (plus de trois fois plus cher qu'un musée payant à Mexico) surtout que nous sommes venu spécialement un dimanche sur le conseil d'un célèbre guide 2015 car soit disant gratuit ce jour là. Si le lieux est agréable et intéressant d'autre dans cette ville le sont tout autant pour beaucoup moins cher comme le musée Dolores Olmedo qui suit
La maison bleu de Frida Kahlo superbe maison familiale où naquit l'artiste et y termina même sa vie. Elle partagea cette demeure avec Diego Rivera et Leon Trotsky y séjourna. Dommage que notre visite fut un peu gâché par un prix prohibitif (plus de trois fois plus cher qu'un musée payant à Mexico) surtout que nous sommes venu spécialement un dimanche sur le conseil d'un célèbre guide 2015 car soit disant gratuit ce jour là. Si le lieux est agréable et intéressant d'autre dans cette ville le sont tout autant pour beaucoup moins cher comme le musée Dolores Olmedo qui suit
La maison bleu de Frida Kahlo superbe maison familiale où naquit l'artiste et y termina même sa vie. Elle partagea cette demeure avec Diego Rivera et Leon Trotsky y séjourna. Dommage que notre visite fut un peu gâché par un prix prohibitif (plus de trois fois plus cher qu'un musée payant à Mexico) surtout que nous sommes venu spécialement un dimanche sur le conseil d'un célèbre guide 2015 car soit disant gratuit ce jour là. Si le lieux est agréable et intéressant d'autre dans cette ville le sont tout autant pour beaucoup moins cher comme le musée Dolores Olmedo qui suit
La maison bleu de Frida Kahlo superbe maison familiale où naquit l'artiste et y termina même sa vie. Elle partagea cette demeure avec Diego Rivera et Leon Trotsky y séjourna. Dommage que notre visite fut un peu gâché par un prix prohibitif (plus de trois fois plus cher qu'un musée payant à Mexico) surtout que nous sommes venu spécialement un dimanche sur le conseil d'un célèbre guide 2015 car soit disant gratuit ce jour là. Si le lieux est agréable et intéressant d'autre dans cette ville le sont tout autant pour beaucoup moins cher comme le musée Dolores Olmedo qui suit
La maison bleu de Frida Kahlo superbe maison familiale où naquit l'artiste et y termina même sa vie. Elle partagea cette demeure avec Diego Rivera et Leon Trotsky y séjourna. Dommage que notre visite fut un peu gâché par un prix prohibitif (plus de trois fois plus cher qu'un musée payant à Mexico) surtout que nous sommes venu spécialement un dimanche sur le conseil d'un célèbre guide 2015 car soit disant gratuit ce jour là. Si le lieux est agréable et intéressant d'autre dans cette ville le sont tout autant pour beaucoup moins cher comme le musée Dolores Olmedo qui suit
La maison bleu de Frida Kahlo superbe maison familiale où naquit l'artiste et y termina même sa vie. Elle partagea cette demeure avec Diego Rivera et Leon Trotsky y séjourna. Dommage que notre visite fut un peu gâché par un prix prohibitif (plus de trois fois plus cher qu'un musée payant à Mexico) surtout que nous sommes venu spécialement un dimanche sur le conseil d'un célèbre guide 2015 car soit disant gratuit ce jour là. Si le lieux est agréable et intéressant d'autre dans cette ville le sont tout autant pour beaucoup moins cher comme le musée Dolores Olmedo qui suit
La maison bleu de Frida Kahlo superbe maison familiale où naquit l'artiste et y termina même sa vie. Elle partagea cette demeure avec Diego Rivera et Leon Trotsky y séjourna. Dommage que notre visite fut un peu gâché par un prix prohibitif (plus de trois fois plus cher qu'un musée payant à Mexico) surtout que nous sommes venu spécialement un dimanche sur le conseil d'un célèbre guide 2015 car soit disant gratuit ce jour là. Si le lieux est agréable et intéressant d'autre dans cette ville le sont tout autant pour beaucoup moins cher comme le musée Dolores Olmedo qui suit
La maison bleu de Frida Kahlo superbe maison familiale où naquit l'artiste et y termina même sa vie. Elle partagea cette demeure avec Diego Rivera et Leon Trotsky y séjourna. Dommage que notre visite fut un peu gâché par un prix prohibitif (plus de trois fois plus cher qu'un musée payant à Mexico) surtout que nous sommes venu spécialement un dimanche sur le conseil d'un célèbre guide 2015 car soit disant gratuit ce jour là. Si le lieux est agréable et intéressant d'autre dans cette ville le sont tout autant pour beaucoup moins cher comme le musée Dolores Olmedo qui suit
La maison bleu de Frida Kahlo superbe maison familiale où naquit l'artiste et y termina même sa vie. Elle partagea cette demeure avec Diego Rivera et Leon Trotsky y séjourna. Dommage que notre visite fut un peu gâché par un prix prohibitif (plus de trois fois plus cher qu'un musée payant à Mexico) surtout que nous sommes venu spécialement un dimanche sur le conseil d'un célèbre guide 2015 car soit disant gratuit ce jour là. Si le lieux est agréable et intéressant d'autre dans cette ville le sont tout autant pour beaucoup moins cher comme le musée Dolores Olmedo qui suit

La maison bleu de Frida Kahlo superbe maison familiale où naquit l'artiste et y termina même sa vie. Elle partagea cette demeure avec Diego Rivera et Leon Trotsky y séjourna. Dommage que notre visite fut un peu gâché par un prix prohibitif (plus de trois fois plus cher qu'un musée payant à Mexico) surtout que nous sommes venu spécialement un dimanche sur le conseil d'un célèbre guide 2015 car soit disant gratuit ce jour là. Si le lieux est agréable et intéressant d'autre dans cette ville le sont tout autant pour beaucoup moins cher comme le musée Dolores Olmedo qui suit

Museo Dolores Olmedo: Installé dans une paisible hacienda du XVIIe siècle, ce musée possède sans doute la plus importante collection d’œuvres de Diego Rivera. Femme du monde, Dolores Olmedo, qui résida en ces lieux jusqu’à sa mort en 2002, fut le mécène de Diego Rivera. Les 144 pièces qui composent sa collection huiles, aquarelles et lithographies de diverses périodes sont présentées au milieu de figurines précolom-biennes et d’objets d’artisanat. Une salle est également consacrée aux peintures de Frida Kahlo. Dans les vastes jardins de la propriété, flânent des paons et courent gaillardement des xoloitzcuintles, race de chiens précolombiens sans poils.
Museo Dolores Olmedo: Installé dans une paisible hacienda du XVIIe siècle, ce musée possède sans doute la plus importante collection d’œuvres de Diego Rivera. Femme du monde, Dolores Olmedo, qui résida en ces lieux jusqu’à sa mort en 2002, fut le mécène de Diego Rivera. Les 144 pièces qui composent sa collection huiles, aquarelles et lithographies de diverses périodes sont présentées au milieu de figurines précolom-biennes et d’objets d’artisanat. Une salle est également consacrée aux peintures de Frida Kahlo. Dans les vastes jardins de la propriété, flânent des paons et courent gaillardement des xoloitzcuintles, race de chiens précolombiens sans poils.
Museo Dolores Olmedo: Installé dans une paisible hacienda du XVIIe siècle, ce musée possède sans doute la plus importante collection d’œuvres de Diego Rivera. Femme du monde, Dolores Olmedo, qui résida en ces lieux jusqu’à sa mort en 2002, fut le mécène de Diego Rivera. Les 144 pièces qui composent sa collection huiles, aquarelles et lithographies de diverses périodes sont présentées au milieu de figurines précolom-biennes et d’objets d’artisanat. Une salle est également consacrée aux peintures de Frida Kahlo. Dans les vastes jardins de la propriété, flânent des paons et courent gaillardement des xoloitzcuintles, race de chiens précolombiens sans poils.
Museo Dolores Olmedo: Installé dans une paisible hacienda du XVIIe siècle, ce musée possède sans doute la plus importante collection d’œuvres de Diego Rivera. Femme du monde, Dolores Olmedo, qui résida en ces lieux jusqu’à sa mort en 2002, fut le mécène de Diego Rivera. Les 144 pièces qui composent sa collection huiles, aquarelles et lithographies de diverses périodes sont présentées au milieu de figurines précolom-biennes et d’objets d’artisanat. Une salle est également consacrée aux peintures de Frida Kahlo. Dans les vastes jardins de la propriété, flânent des paons et courent gaillardement des xoloitzcuintles, race de chiens précolombiens sans poils.
Museo Dolores Olmedo: Installé dans une paisible hacienda du XVIIe siècle, ce musée possède sans doute la plus importante collection d’œuvres de Diego Rivera. Femme du monde, Dolores Olmedo, qui résida en ces lieux jusqu’à sa mort en 2002, fut le mécène de Diego Rivera. Les 144 pièces qui composent sa collection huiles, aquarelles et lithographies de diverses périodes sont présentées au milieu de figurines précolom-biennes et d’objets d’artisanat. Une salle est également consacrée aux peintures de Frida Kahlo. Dans les vastes jardins de la propriété, flânent des paons et courent gaillardement des xoloitzcuintles, race de chiens précolombiens sans poils.
Museo Dolores Olmedo: Installé dans une paisible hacienda du XVIIe siècle, ce musée possède sans doute la plus importante collection d’œuvres de Diego Rivera. Femme du monde, Dolores Olmedo, qui résida en ces lieux jusqu’à sa mort en 2002, fut le mécène de Diego Rivera. Les 144 pièces qui composent sa collection huiles, aquarelles et lithographies de diverses périodes sont présentées au milieu de figurines précolom-biennes et d’objets d’artisanat. Une salle est également consacrée aux peintures de Frida Kahlo. Dans les vastes jardins de la propriété, flânent des paons et courent gaillardement des xoloitzcuintles, race de chiens précolombiens sans poils.
Museo Dolores Olmedo: Installé dans une paisible hacienda du XVIIe siècle, ce musée possède sans doute la plus importante collection d’œuvres de Diego Rivera. Femme du monde, Dolores Olmedo, qui résida en ces lieux jusqu’à sa mort en 2002, fut le mécène de Diego Rivera. Les 144 pièces qui composent sa collection huiles, aquarelles et lithographies de diverses périodes sont présentées au milieu de figurines précolom-biennes et d’objets d’artisanat. Une salle est également consacrée aux peintures de Frida Kahlo. Dans les vastes jardins de la propriété, flânent des paons et courent gaillardement des xoloitzcuintles, race de chiens précolombiens sans poils.
Museo Dolores Olmedo: Installé dans une paisible hacienda du XVIIe siècle, ce musée possède sans doute la plus importante collection d’œuvres de Diego Rivera. Femme du monde, Dolores Olmedo, qui résida en ces lieux jusqu’à sa mort en 2002, fut le mécène de Diego Rivera. Les 144 pièces qui composent sa collection huiles, aquarelles et lithographies de diverses périodes sont présentées au milieu de figurines précolom-biennes et d’objets d’artisanat. Une salle est également consacrée aux peintures de Frida Kahlo. Dans les vastes jardins de la propriété, flânent des paons et courent gaillardement des xoloitzcuintles, race de chiens précolombiens sans poils.
Museo Dolores Olmedo: Installé dans une paisible hacienda du XVIIe siècle, ce musée possède sans doute la plus importante collection d’œuvres de Diego Rivera. Femme du monde, Dolores Olmedo, qui résida en ces lieux jusqu’à sa mort en 2002, fut le mécène de Diego Rivera. Les 144 pièces qui composent sa collection huiles, aquarelles et lithographies de diverses périodes sont présentées au milieu de figurines précolom-biennes et d’objets d’artisanat. Une salle est également consacrée aux peintures de Frida Kahlo. Dans les vastes jardins de la propriété, flânent des paons et courent gaillardement des xoloitzcuintles, race de chiens précolombiens sans poils.

Museo Dolores Olmedo: Installé dans une paisible hacienda du XVIIe siècle, ce musée possède sans doute la plus importante collection d’œuvres de Diego Rivera. Femme du monde, Dolores Olmedo, qui résida en ces lieux jusqu’à sa mort en 2002, fut le mécène de Diego Rivera. Les 144 pièces qui composent sa collection huiles, aquarelles et lithographies de diverses périodes sont présentées au milieu de figurines précolom-biennes et d’objets d’artisanat. Une salle est également consacrée aux peintures de Frida Kahlo. Dans les vastes jardins de la propriété, flânent des paons et courent gaillardement des xoloitzcuintles, race de chiens précolombiens sans poils.

Même la poste est un joyau ! oui oui vous avez bien lu c'est une poste !!!
Même la poste est un joyau ! oui oui vous avez bien lu c'est une poste !!!
Même la poste est un joyau ! oui oui vous avez bien lu c'est une poste !!!
Même la poste est un joyau ! oui oui vous avez bien lu c'est une poste !!!
Même la poste est un joyau ! oui oui vous avez bien lu c'est une poste !!!
Même la poste est un joyau ! oui oui vous avez bien lu c'est une poste !!!
Même la poste est un joyau ! oui oui vous avez bien lu c'est une poste !!!

Même la poste est un joyau ! oui oui vous avez bien lu c'est une poste !!!

Centro Cultural de españa: Un joli lieu architectural et de belles expositions photos dont une particulièrement intéressante et bien mis en valeur sur l'organisme "médecin sans frontière"
Centro Cultural de españa: Un joli lieu architectural et de belles expositions photos dont une particulièrement intéressante et bien mis en valeur sur l'organisme "médecin sans frontière"
Centro Cultural de españa: Un joli lieu architectural et de belles expositions photos dont une particulièrement intéressante et bien mis en valeur sur l'organisme "médecin sans frontière"
Centro Cultural de españa: Un joli lieu architectural et de belles expositions photos dont une particulièrement intéressante et bien mis en valeur sur l'organisme "médecin sans frontière"

Centro Cultural de españa: Un joli lieu architectural et de belles expositions photos dont une particulièrement intéressante et bien mis en valeur sur l'organisme "médecin sans frontière"

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

marilia 27/07/2015 21:55

qu,elle beautée!!! splendide!!!!! bisous