Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allez on y va !!! (tour du monde)

Allez on y va !!! (tour du monde)

Les aventures de deux amis faisant le tour du monde

Légende des volcans et les sites de Cacaxtla et Xochitécatl

Commençons par une légende :

"Iztaccíhuatl était une princesse qui tomba amoureuse d'un soldat de son père. Son père envoya son amant guerroyer dans l'État d'Oaxaca, lui promettant sa fille comme femme s'il revenait vivant (ce que le roi ne désirait pas). On dit à la princesse Iztaccíhuatl que son amant était mort, et elle décéda elle-même de chagrin. Quand il revint, il mourut à son tour de l'avoir perdue. Les dieux les recouvrirent de neige et les changèrent en montagnes. Celle d'Iztaccíhuatl fut nommée "femme blanche" parce qu'elle ressemblait à une femme allongée sur le dos. Quant à lui, il devint le volcan Popocatépetl, faisant pleuvoir du feu sur la Terre en signe de rage, après la perte de sa bien-aimée."

​Ces deux amoureux nous les avons découvert en visitant les très intéressants sites de Cacaxtla et Xochitécatl. Depuis notre entrée au Mexique nous sommes étonnés par la diversité des sites archéologiques et ces deux nouveaux sites ne font pas exceptions.

Si Cacaxtla nous étonne par sa grandeur et la qualité des fresques colorées, Xochitécatl étonne par son ancienneté et la qualité des ruines. nous avons particulièrement apprécié cette pyramide en spirale surnommée pyramide espiral édifiée entre 1000 et 800 av. J.-C. Son plan et son emplacement au sommet d’une colline laissent supposer qu’il s’agissait d’un observatoire astronomique ou d’un temple d’Ehécatl, le dieu du Vent.

Popocatépetl avec 5 426 mètres d'altitude, il est la deuxième plus haute montagne.  Une puissante éruption s'est produite du 5 mars 1996 au 22 novembre 2003 et il est en activité depuis le 9 janvier 2005.  Bien que faiblement explosives et ayant des conséquences localisées, ses éruptions menacent plusieurs dizaines de millions d'habitants vivant à proximité, notamment dans les agglomérations de Mexico et de Puebla.
Popocatépetl avec 5 426 mètres d'altitude, il est la deuxième plus haute montagne.  Une puissante éruption s'est produite du 5 mars 1996 au 22 novembre 2003 et il est en activité depuis le 9 janvier 2005.  Bien que faiblement explosives et ayant des conséquences localisées, ses éruptions menacent plusieurs dizaines de millions d'habitants vivant à proximité, notamment dans les agglomérations de Mexico et de Puebla.
Popocatépetl avec 5 426 mètres d'altitude, il est la deuxième plus haute montagne.  Une puissante éruption s'est produite du 5 mars 1996 au 22 novembre 2003 et il est en activité depuis le 9 janvier 2005.  Bien que faiblement explosives et ayant des conséquences localisées, ses éruptions menacent plusieurs dizaines de millions d'habitants vivant à proximité, notamment dans les agglomérations de Mexico et de Puebla.
Popocatépetl avec 5 426 mètres d'altitude, il est la deuxième plus haute montagne.  Une puissante éruption s'est produite du 5 mars 1996 au 22 novembre 2003 et il est en activité depuis le 9 janvier 2005.  Bien que faiblement explosives et ayant des conséquences localisées, ses éruptions menacent plusieurs dizaines de millions d'habitants vivant à proximité, notamment dans les agglomérations de Mexico et de Puebla.

Popocatépetl avec 5 426 mètres d'altitude, il est la deuxième plus haute montagne. Une puissante éruption s'est produite du 5 mars 1996 au 22 novembre 2003 et il est en activité depuis le 9 janvier 2005. Bien que faiblement explosives et ayant des conséquences localisées, ses éruptions menacent plusieurs dizaines de millions d'habitants vivant à proximité, notamment dans les agglomérations de Mexico et de Puebla.

Iztaccíhuatl Cette montagne possède quatre pics, le plus élevé culmine à 5 286 m au-dessus du niveau de la mer. Ils représenteraient la tête, la poitrine, les genoux et les pieds d'une femme endormie.
Iztaccíhuatl Cette montagne possède quatre pics, le plus élevé culmine à 5 286 m au-dessus du niveau de la mer. Ils représenteraient la tête, la poitrine, les genoux et les pieds d'une femme endormie.
Iztaccíhuatl Cette montagne possède quatre pics, le plus élevé culmine à 5 286 m au-dessus du niveau de la mer. Ils représenteraient la tête, la poitrine, les genoux et les pieds d'une femme endormie.

Iztaccíhuatl Cette montagne possède quatre pics, le plus élevé culmine à 5 286 m au-dessus du niveau de la mer. Ils représenteraient la tête, la poitrine, les genoux et les pieds d'une femme endormie.

Les amoureux éternellement réunis.

Les amoureux éternellement réunis.

Les ruines de Cacaxtla sont très impressionnantes avec leurs nombreuses peintures de couleurs vives. Ces œuvres dont la représentation d’une bataille entre guerriers jaguars et oiseaux sont conservées sur le site. Sur une colline broussailleuse qui domine la campagne alentour, les ruines ont été découvertes en 1975 par des villageois de San Miguel del Milagro.
Les ruines de Cacaxtla sont très impressionnantes avec leurs nombreuses peintures de couleurs vives. Ces œuvres dont la représentation d’une bataille entre guerriers jaguars et oiseaux sont conservées sur le site. Sur une colline broussailleuse qui domine la campagne alentour, les ruines ont été découvertes en 1975 par des villageois de San Miguel del Milagro.
Les ruines de Cacaxtla sont très impressionnantes avec leurs nombreuses peintures de couleurs vives. Ces œuvres dont la représentation d’une bataille entre guerriers jaguars et oiseaux sont conservées sur le site. Sur une colline broussailleuse qui domine la campagne alentour, les ruines ont été découvertes en 1975 par des villageois de San Miguel del Milagro.
Les ruines de Cacaxtla sont très impressionnantes avec leurs nombreuses peintures de couleurs vives. Ces œuvres dont la représentation d’une bataille entre guerriers jaguars et oiseaux sont conservées sur le site. Sur une colline broussailleuse qui domine la campagne alentour, les ruines ont été découvertes en 1975 par des villageois de San Miguel del Milagro.
Les ruines de Cacaxtla sont très impressionnantes avec leurs nombreuses peintures de couleurs vives. Ces œuvres dont la représentation d’une bataille entre guerriers jaguars et oiseaux sont conservées sur le site. Sur une colline broussailleuse qui domine la campagne alentour, les ruines ont été découvertes en 1975 par des villageois de San Miguel del Milagro.

Les ruines de Cacaxtla sont très impressionnantes avec leurs nombreuses peintures de couleurs vives. Ces œuvres dont la représentation d’une bataille entre guerriers jaguars et oiseaux sont conservées sur le site. Sur une colline broussailleuse qui domine la campagne alentour, les ruines ont été découvertes en 1975 par des villageois de San Miguel del Milagro.

Xochitécatl vue de Cacaxtla

Xochitécatl vue de Cacaxtla

Plus de deux kilomètres en pleine nature pour rejoindre les ruines de Xochitécatl
Plus de deux kilomètres en pleine nature pour rejoindre les ruines de Xochitécatl

Plus de deux kilomètres en pleine nature pour rejoindre les ruines de Xochitécatl

les ruines de Xochitécatl (1000 av. J.-C.) s’étendent au sommet d’une colline plus élevée. Si les opinions divergent sur l’identité des premiers occupants, les experts s’entendent pour affirmer que Cacaxtla servait principalement de résidence pour la classe dirigeante, tandis que Xochitécatl était essentiellement utilisée pour les sanglantes cérémonies du mois de Quecholli en l’honneur de Mixcoatl, le dieu de la Chasse. Des cérémonies semblables se déroulaient également à Cacaxtla, comme en atteste la découverte de centaines de squelettes mutilés d’enfants.
les ruines de Xochitécatl (1000 av. J.-C.) s’étendent au sommet d’une colline plus élevée. Si les opinions divergent sur l’identité des premiers occupants, les experts s’entendent pour affirmer que Cacaxtla servait principalement de résidence pour la classe dirigeante, tandis que Xochitécatl était essentiellement utilisée pour les sanglantes cérémonies du mois de Quecholli en l’honneur de Mixcoatl, le dieu de la Chasse. Des cérémonies semblables se déroulaient également à Cacaxtla, comme en atteste la découverte de centaines de squelettes mutilés d’enfants.
les ruines de Xochitécatl (1000 av. J.-C.) s’étendent au sommet d’une colline plus élevée. Si les opinions divergent sur l’identité des premiers occupants, les experts s’entendent pour affirmer que Cacaxtla servait principalement de résidence pour la classe dirigeante, tandis que Xochitécatl était essentiellement utilisée pour les sanglantes cérémonies du mois de Quecholli en l’honneur de Mixcoatl, le dieu de la Chasse. Des cérémonies semblables se déroulaient également à Cacaxtla, comme en atteste la découverte de centaines de squelettes mutilés d’enfants.
les ruines de Xochitécatl (1000 av. J.-C.) s’étendent au sommet d’une colline plus élevée. Si les opinions divergent sur l’identité des premiers occupants, les experts s’entendent pour affirmer que Cacaxtla servait principalement de résidence pour la classe dirigeante, tandis que Xochitécatl était essentiellement utilisée pour les sanglantes cérémonies du mois de Quecholli en l’honneur de Mixcoatl, le dieu de la Chasse. Des cérémonies semblables se déroulaient également à Cacaxtla, comme en atteste la découverte de centaines de squelettes mutilés d’enfants.
les ruines de Xochitécatl (1000 av. J.-C.) s’étendent au sommet d’une colline plus élevée. Si les opinions divergent sur l’identité des premiers occupants, les experts s’entendent pour affirmer que Cacaxtla servait principalement de résidence pour la classe dirigeante, tandis que Xochitécatl était essentiellement utilisée pour les sanglantes cérémonies du mois de Quecholli en l’honneur de Mixcoatl, le dieu de la Chasse. Des cérémonies semblables se déroulaient également à Cacaxtla, comme en atteste la découverte de centaines de squelettes mutilés d’enfants.
les ruines de Xochitécatl (1000 av. J.-C.) s’étendent au sommet d’une colline plus élevée. Si les opinions divergent sur l’identité des premiers occupants, les experts s’entendent pour affirmer que Cacaxtla servait principalement de résidence pour la classe dirigeante, tandis que Xochitécatl était essentiellement utilisée pour les sanglantes cérémonies du mois de Quecholli en l’honneur de Mixcoatl, le dieu de la Chasse. Des cérémonies semblables se déroulaient également à Cacaxtla, comme en atteste la découverte de centaines de squelettes mutilés d’enfants.
les ruines de Xochitécatl (1000 av. J.-C.) s’étendent au sommet d’une colline plus élevée. Si les opinions divergent sur l’identité des premiers occupants, les experts s’entendent pour affirmer que Cacaxtla servait principalement de résidence pour la classe dirigeante, tandis que Xochitécatl était essentiellement utilisée pour les sanglantes cérémonies du mois de Quecholli en l’honneur de Mixcoatl, le dieu de la Chasse. Des cérémonies semblables se déroulaient également à Cacaxtla, comme en atteste la découverte de centaines de squelettes mutilés d’enfants.

les ruines de Xochitécatl (1000 av. J.-C.) s’étendent au sommet d’une colline plus élevée. Si les opinions divergent sur l’identité des premiers occupants, les experts s’entendent pour affirmer que Cacaxtla servait principalement de résidence pour la classe dirigeante, tandis que Xochitécatl était essentiellement utilisée pour les sanglantes cérémonies du mois de Quecholli en l’honneur de Mixcoatl, le dieu de la Chasse. Des cérémonies semblables se déroulaient également à Cacaxtla, comme en atteste la découverte de centaines de squelettes mutilés d’enfants.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

deveix 26/08/2015 15:30

coucou aux voyageurs, tes tantes ton oncle tes parents ont pensé à vous et suivi votre voyage sur une carte, on vous envoie un peu de soleil aveyronnais, et un bisou

mp 01/08/2015 08:51

impressionnant! ce pays n'a pas fini de vous surprendre! et nous aussi, merci JD pour ces reportages, on s'y croirait un peu avec vous!