Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Allez on y va !!! (tour du monde)

Allez on y va !!! (tour du monde)

Les aventures de deux amis faisant le tour du monde

Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !

Ne nous mentons pas, l'Equateur n'était pas le pays qui nous faisait rêver en partant pour notre tour du monde, m^me pas un pays que nous avions coché, ou alors juste pour le passage de l'hémisphère sud. Nous avions bien tort ! Ce pays est d'une beauté extraordinaire avec des gens d'une grande richesse.

C'est donc déjà avec un tout neuf regard que nous quittons cette très belle capitale qu'est Quito. Bonne nouvelle ! Nous y avons trouvé la pièce pour réparer notre tente. Il nous reste plus qu'à trouver le temps et le lieu adéquat pour la réparer.

Maintenant c'est Cotopaxi qui se dresse devant nous. le nom de ce volcan signifierait "cou de la lune" en cayapa; la lune venant se "poser" au dessus du volcan lui donnerait l'impression d'être son cou. Dans les langues caries il signifierait roi de la mort.

Ce fier volcan en colère depuis quelque semaines inquiète très sérieusement les autorités Equatoriennes et la population environnante. Nous voilà tellement proche que nous sommes plongé dans une sorte "fog" Londonien ... Et oui nous sommes en plein dans la fumée de ce géant. En y sortant la vue de Cotopaxi est terrifiante, nous réalisons la puissance que peut dégager ce volcan considéré comme l'un des plus dangereux de notre planète ! C'est un moment fort et beau à voir !

Longue marche pour sortir de Quito
Longue marche pour sortir de Quito

Longue marche pour sortir de Quito

Sortant de la fumée de Cotopaxi.

Sortant de la fumée de Cotopaxi.

Cotopaxi ! À une altitude de plus de 5 500 mètres, le caractère glaciaire de la crête rend les éruptions extrêmement dangereuses car la lave se mêlant à la neige lance sur les pentes de l'édifice volcanique des coulées de boue meurtrières appelées lahars. Ce volcan élevé est d'autant plus redoutable que la vitesse des épanchements surprend les populations de la vallée. (d'après Wikipédia)
Cotopaxi ! À une altitude de plus de 5 500 mètres, le caractère glaciaire de la crête rend les éruptions extrêmement dangereuses car la lave se mêlant à la neige lance sur les pentes de l'édifice volcanique des coulées de boue meurtrières appelées lahars. Ce volcan élevé est d'autant plus redoutable que la vitesse des épanchements surprend les populations de la vallée. (d'après Wikipédia)
Cotopaxi ! À une altitude de plus de 5 500 mètres, le caractère glaciaire de la crête rend les éruptions extrêmement dangereuses car la lave se mêlant à la neige lance sur les pentes de l'édifice volcanique des coulées de boue meurtrières appelées lahars. Ce volcan élevé est d'autant plus redoutable que la vitesse des épanchements surprend les populations de la vallée. (d'après Wikipédia)

Cotopaxi ! À une altitude de plus de 5 500 mètres, le caractère glaciaire de la crête rend les éruptions extrêmement dangereuses car la lave se mêlant à la neige lance sur les pentes de l'édifice volcanique des coulées de boue meurtrières appelées lahars. Ce volcan élevé est d'autant plus redoutable que la vitesse des épanchements surprend les populations de la vallée. (d'après Wikipédia)

Quelques dizaines de kilomètres plus loin, c'est un autre géant qui s'offre à nous. LE CHIMBORAZO ! Si il est le cinquième plus haut volcan du monde (6268M !) par raport au niveau de la mer, il peu être toute fois considé comme le plus haut sommet du monde en étant le plus éloigné du centre de la terre à cause de la forme ellipsoïdale de la terre. Il est aussi le point de la terre le plus proche du soleil au cours d'une année !

Les deux premières photos en contre jours prisent en contre jour d'un camion, les suivantes sont prises le lendemain. La dernière photo est le fameux volcan en compagnie de la plus vieille église d'Equateur "la iglesia de Balvarena" 1534
Les deux premières photos en contre jours prisent en contre jour d'un camion, les suivantes sont prises le lendemain. La dernière photo est le fameux volcan en compagnie de la plus vieille église d'Equateur "la iglesia de Balvarena" 1534
Les deux premières photos en contre jours prisent en contre jour d'un camion, les suivantes sont prises le lendemain. La dernière photo est le fameux volcan en compagnie de la plus vieille église d'Equateur "la iglesia de Balvarena" 1534
Les deux premières photos en contre jours prisent en contre jour d'un camion, les suivantes sont prises le lendemain. La dernière photo est le fameux volcan en compagnie de la plus vieille église d'Equateur "la iglesia de Balvarena" 1534
Les deux premières photos en contre jours prisent en contre jour d'un camion, les suivantes sont prises le lendemain. La dernière photo est le fameux volcan en compagnie de la plus vieille église d'Equateur "la iglesia de Balvarena" 1534

Les deux premières photos en contre jours prisent en contre jour d'un camion, les suivantes sont prises le lendemain. La dernière photo est le fameux volcan en compagnie de la plus vieille église d'Equateur "la iglesia de Balvarena" 1534

La route que nous prenons est vraiment celle des volcans et des montagnes ! Elle est vraiment superbe ! Nous évitons ainsi la côte et les chaleurs étouffantes. Du coup nous sommes entre 2000 et 3800 mètres, la température y est vraiment agréable avec des nuits fraiches. Nous récupérons ainsi de notre fatigue. 

De plus mon appreil photo compact à ces altitudes revie, par contre le zoom est maintenant complètement hors service. Je vais être limité dans l'étendu des possibilités photos, mais c'est pas grave, un photographe c'est à lui de s'adapter à son matèriel pour faire des bonnes photos et pas le contraire. 

Les sommets atteignent des hauteurs impressionants et pourtant le paysage reste doux et l'horizon lointaine, bien loin de nos beaux pasages montagneux des pyrénées et des alpes. Les sources d'eaux chaudes à des endroits donnent l'impression que les flancs des montagnes transpirent la fumée.

Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !
Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !
Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !
Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !
Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !
Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !
Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !
Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !
Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !
Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !

Dans ces superbes paysages, les equatoriens que nous rencontrons le sont tout autant. Nous nous sommes rendu compte trés vite que l'entraide fait parti totalement de leur culture. dés que nous étions dans des lieux isolés, les gens venaient à nous pour nous renseigner et on attendait bien guère qu'une voiture s'arrète. A chaque fois nous avons été accueilli par des gens charmants et curieux de notre aventure. 

Quel plaisr aussi de revoir des habitants habillés en tenues traditionnelles. Les femmes portent trés souvent des chapeaux en feutres, différents selon les régions. Nous les avons trouvé magnifiques !

Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !
Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !

Dans toute ces rencontres riches en Humanité, une sera gravée plus fortement dans nos mémoires. C'est là qu'intervient l'autostop avec Maggy, une femme au grand sourire ayant vécu plusieurs années aux Etats-Unis. Premier grand cadeau, elle nous dit qu'à Cuenca (ville où elle nous à pris en stop) on capte une radio française! Aussi tôt dit aussi tôt fait elle se met sur la bande FM. Whouahou !!! Vous ne vous rendez pas compte le pied que çà était pour nous d'écouter une émission culturelle en Français. Une émission sur la vie au Moyen-Age en France. Pas simple de traduire par la suite à Maggy, mais nous y sommes arrivés voyant ainsi les progrés réalisés en Esapagnol. 

Arrivé à destination elle tient à nous inviter chez elle. Une belle et grande maison chaleureuse en pleine nature qui nous a fait rêver. Nous avons la joie de rencontrer le reste de la famille, le mari et le fils dont les vies ont pris une autre tournure après un accident de voiture. Le sourire rayonnant du fils; Victor pour nous accueillir nous font grand plaisir et nous apprécions que plus Maggy qui met tout en place dans la maison pour que son mari et son fils s'y sentent bien, sans avoir l'impression d'un lieu médicalisé.

Maggy nous offre ensuite une succulente salade de fruits du jardin accompagnée d'un vrai café d'Equateur (je dis un vrai car à l'accoutumé on nous offre du café instantané un comble pour une grand pays producteur). Avant de nous ramener sur la route panamericaine en compgnie de son fils et d'une amie.

Une nouvlle rencontre qtout en simplicité qui nous apprend sur ce que peut être l'étendue de la richesse humaine.

Maggy et sa succulente salade de fruit. Dans le jardin avec Maggy nous faisant des "tomates" qui n'ont rien à voir avec ce qu'on connait, il faut les rouler entre les mains les malaxer ensuite arracher le bout et enfin aspirer la pulpe : Un DELICE !!!
Maggy et sa succulente salade de fruit. Dans le jardin avec Maggy nous faisant des "tomates" qui n'ont rien à voir avec ce qu'on connait, il faut les rouler entre les mains les malaxer ensuite arracher le bout et enfin aspirer la pulpe : Un DELICE !!!
Maggy et sa succulente salade de fruit. Dans le jardin avec Maggy nous faisant des "tomates" qui n'ont rien à voir avec ce qu'on connait, il faut les rouler entre les mains les malaxer ensuite arracher le bout et enfin aspirer la pulpe : Un DELICE !!!
Maggy et sa succulente salade de fruit. Dans le jardin avec Maggy nous faisant des "tomates" qui n'ont rien à voir avec ce qu'on connait, il faut les rouler entre les mains les malaxer ensuite arracher le bout et enfin aspirer la pulpe : Un DELICE !!!

Maggy et sa succulente salade de fruit. Dans le jardin avec Maggy nous faisant des "tomates" qui n'ont rien à voir avec ce qu'on connait, il faut les rouler entre les mains les malaxer ensuite arracher le bout et enfin aspirer la pulpe : Un DELICE !!!

La ville de Loja est la dernière avant le Pérou. Une jolie ville qui est belle à découvrir avec ces maisons colorés. 

Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !
Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !
Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !
Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !
Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !
Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !
Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !
Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !
Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !
Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !
Sur les routes de l'Equateur direction Pérou !

L'Equateur est vraiment un pays à connaître aussi bien pour ces paysages, son ambiance et ses habitants ! Si il nous tardait tant d'aller au Pérou, maintenant nous sommes un peu mélancolique de quitter l'Equateur et nous ralons de na pas avoir eu le temps de connaître plus de son pays. Par exemple nous aurions aimer goûter à certains plats typiques comme les "papas" avec "cuy" (Kuy se disant en espagnol Kouill), vous allez arrêter de rire quand vous saurez que papas veut dire frite et cuy hamster !

Et maintenant Rendez-vous au Pérou !!!

et oui ...

et oui ...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

robert fournier 12/10/2015 21:45

Un régal pour moi qui en plus connait le Perou entre autre.
Claude mon fils qui a pris une annee sabatique pour aller de l'Alaska à la terre de feu
est en ce moment au Perou cordillere blanca huascaran

Allez on y va ! 12/10/2015 22:04

Ho que çà fait plaisir Robert, content d'avoir de tes nouvelles ! C'est étonnant les coïncidences il y a moins d'une semaine tu étais un des personnages dans mon rêve et nous devions être au Pérou.

mamie 18/09/2015 20:39

toujours des photos splendides , paysages hors du commun , quel bonheur de nous permettre d'en profiter , grand merci à vous deux de nous aimer autant en nous faisant profiter de votre merveilleux voyage , plein de bisous .

mamie 18/09/2015 20:35

des photos sublimes , des paysages inimaginables , un pur bonheur , grand merci à vous deux de nous faire profiter ! bonne continuation , plein de bisous .